En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. J'accepte

Radiofréquence RFID

Le système de radiofréquence RFID est une technologie peu connue du grand public qui s’avère à la fois souple, facile à utiliser et tout à fait adaptée aux traitements automatiques. Ce système d’identification par radiofréquence combine les avantages des autres systèmes d'identification en ne requérant aucun contact ni champ de vision particulier pour fonctionner. Il œuvre dans de multiples environnements (eau, obscurité...) tout en apportant un haut niveau de sécurité des données, rendant la contrefaçon de cette technologie beaucoup plus difficile.

La radiofréquence RFID offre une solution d’identification sans contact efficace et adaptée qui vous permet d’améliorer la traçabilité au sein de votre entreprise. Découvrez-en plus sur l’identification par radiofréquence et adoptez cette technologie avec CIPAM.

 

La technologie RFID, c’est quoi ?

Derrière ces 4 lettres se cache un mode d'identification complémentaire à celui proposé par le célèbre "code à barres". Vous découvrirez ici comment fonctionne l’identification par radiofréquence.

 

Un peu d'histoire

La technologie RFID est issue de l'invention du radar faite lors de la seconde guerre mondiale. Son utilisation commerciale a commencé dans les années 70 pour identifier le bétail. L'une des applications les plus connues en France concerne le passage des péages autoroutiers sans s'arrêter. Dans le monde de l'industrie, l'utilisation de la RFID s'est largement répandue depuis les années 80. À l’époque, les constructeurs automobiles ont commencé à l'utiliser pour identifier les carcasses des véhicules prêtes pour la cabine de peinture.

Depuis, les sociétés comme Siemens, Texas Instruments, Philips SemiConductors et Motorola ont réduit la taille de l'étiquette à celle d'une tête d’épingle.

 

La technologie RFID

Le RFID est une technologie souple, facile à utiliser, et tout à fait adaptée aux traitements automatiques. Il combine des avantages inconnus des autres systèmes d'identification : 

La RFID existe en 2 versions (lecture seule et lecture/écriture) :

  • Elle ne requiert aucun contact ni champ de vision particulier pour fonctionner.
  • Elle peut fonctionner dans de multiples environnements (eau, obscurité...).
  • Elle apporte un haut niveau de sécurité des données, du fait que la contrefaçon de cette technologie est plus difficile.

Dans le concept, la RFID est similaire aux codes à barres : le système de codes à barres nécessite un lecteur et des étiquettes de codes à barres placées sur les éléments à identifier. 

De même, la RFID utilise elle aussi un lecteur et un composant (transpondeur, étiquette électronique, tag...) placé sur l'élément ou la personne à identifier.

 Le lecteur et le transpondeur utilisent des fréquences radio (RF) pour communiquer. Les fréquences radio utilisées sont comprises entre 50 kHz et 2,5 GHz.

 

Pour l’utilisation d’étiquettes passives, on parle de basse fréquence (BF 125 kHz à 135 kHz), de haute fréquence (HF 13.56 MHz) et d'ultra haute fréquence (UHF 860-915 MHz). Bien sûr, le choix entre basse fréquence, HF ou UHF n’est pas anodin puisque chaque solution apporte ses propres avantages et inconvénients qu’il faut connaître pour adapter son choix en fonction des besoins. Il convient également de noter que pour le grand public, il existe deux noms : RFID et NFC, qui distinguent généralement UHF et HF. On tend alors à assimiler la NFC comme RFID HF.


Le transpondeur (ou étiquette électronique) peut se présenter sous différentes formes : étiquette autocollante, disque plastique, badge PVC, ampoule de verre, cylindre plastique, puce électronique sous-cutanée… Le transpondeur peut être fixé sur presque n'importe quoi, depuis un véhicule à une palette de marchandises, en passant par des arbres ou des êtres vivants (c’est le cas de la puce électronique qui identifie chiens et chats par exemple) ! Il peut contenir des informations concernant l'objet sur lequel il est placé, comme le nom de l'objet, le temps pendant lequel cet objet est resté dans un entrepôt, le numéro de série, numéro de lot, date de péremption de l'objet...

Un système complet utilisant la technologie RFID est composé des éléments suivants :

  • un transpondeur, ou étiquette qui contient les données de l'élément à identifier,
  • une antenne utilisée pour transmettre le signal (ondes radiofréquences) entre le lecteur et le transpondeur,
  • un lecteur qui communique avec le transpondeur, via l’antenne (il reçoit le signal émis par le transpondeur et/ou lui transmet des informations) et qui envoie les données au système de traitement,
  • Un logiciel chargé du traitement des données.

Alors que les codes à barres 1D peuvent contenir l'équivalent de 30 chiffres et lettres, un transpondeur peut en contenir jusqu’à 20 fois plus. Chaque transpondeur est une véritable petite base de données mobile et réinscriptible.

 

Un système RFID complet

Pour être opérationnel un système RFID doit comporter les trois principaux éléments décrits ci-dessous :

LE TRANSPONDEUR RFID

Le transpondeur RFID est également appelé étiquette ou tag RFID.

Les transpondeurs sont programmés avec des données qui identifient l'objet sur lequel ils seront placés. Les transpondeurs RFID existent en version lecture seule ou lecture-écriture.

Précisons que le contenu des transpondeurs passifs en lecture-écriture peut être modifié des centaines de milliers de fois. Ce chiffre est donné à titre de garantie car comme il n’y a ni partie mécanique, ni batterie interne dans cette étiquette électronique, elle peut théoriquement fonctionner éternellement.

 

 

L'ANTENNE RFID
 

Plusieurs tags RFID peuvent cohabiter dans un même environnement sans perturbation (car chacune possède à sa fabrication un identifiant unique), on appelle cette propriété l'anticollision.

Tout système RFID comprend au moins une antenne qui émet et réceptionne les signaux RF.

Le nombre et le type d'antennes dépendent de l'application à mettre en place.

Plus de 5 mètres peuvent séparer l'antenne RFID d’un transpondeur actif dont on veut lire le contenu.

Seule ombre au tableau, les objets métalliques que les ondes RF ne peuvent traverser. Dans ce cas, il convient de placer l’étiquette électronique à l'extérieur du produit.

Dans certains cas l'antenne RFID peut être incluse dans le boitier même du lecteur c'est le cas des lecteurs  courte portée (lecteurs de table principalement) et des PDA RFID. Dans ce cas la distance de lecteurs s'étendra de quelques centimètres à une vingtaine.

 

LE LECTEUR RFID
 

Le lecteur RFID est couplé à un transmetteur RF qui est la source d'ondes radio émises pour atteindre l'étiquette passive et la faire réagir.

Le transmetteur RF peut être situé dans le même boîtier que le lecteur RFID ou peut être séparé. Il contrôle et module les fréquences radio que l'antenne va émettre et recevoir. Le transmetteur filtre et amplifie le signal de retour provenant de l'étiquette passive.

Les fréquences utilisées n'entraînent pas de perturbation avec les autres systèmes électroniques avec ou sans fil pouvant fonctionner à proximité (téléphones portables, appareils médicaux, ordinateurs, ...). Grâce aux réponses reçues du transmetteur RF, le lecteur RFID identifie les étiquettes, et transmet l'identité de l'étiquette ainsi que les autres données reçues de l'étiquette vers l'ordinateur central.


Le lecteur RFID peut également fournir d'autres services comme piloter des lampes, un portail... Le logiciel intégré dans le lecteur (firmware) peut être personnalisé suivant les besoins de l'utilisateur.

La technologie RFID permet à un lecteur d'identifier sans problème une cinquantaine d'étiquettes par secondes, c'est près de 40 fois plus rapide qu'avec les codes à barres.

Un utilisateur peut choisir de verrouiller les données dans une étiquette ou un groupe d'étiquettes. Un lecteur peut choisir de ne communiquer qu'avec un groupe d'étiquettes. À l'aide d'une seule commande, l'utilisateur peut écrire simultanément dans un ensemble d'étiquettes sélectionnées.

 

L'expertise CIPAM

Forte de son expérience sur le terrain depuis plus de 20 ans, CIPAM s’est spécialisée dans les solutions RFID dans divers secteurs tels que l'industrie, l'agroalimentaire, la pharmacie....

Notre savoir-faire sur les projets nous permet de fournir une solution RFID complète de la définition à la mise en œuvre.

Nous privilégions les systèmes RFID standardisés (ISO 151693, ISO 14443, C1G2,...), garantissant la pérennité, l'interopérabilité et l'évolutivité des solutions mises en œuvre ainsi que des marques et fabricants reconnus et fiables pour ces technologies.