En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. J'accepte

 

Code à Barres

Les systèmes code à barres (ou barcode pour les anglophones) représentent une technologie performante qui est devenue courante dans tous les domaines de la vie.

 

Ils sont faciles à utiliser, permettent d’entrer des données beaucoup plus vite que par des méthodes manuelles et sont très fiables comme codes produits. Leur rapidité et fiabilité permettent d’améliorer de nombreuses opérations telles que fabrication, expéditions, réception et emballage, préparation de commandes, inventaire, gestion de dossiers.

Lisibles à l’aide de douchettes ou pistolets de lecture manuelle (scanette) ou par un lecteur fixe automatique, ils permettent alors de donner simplement et rapidement les informations contenues dans le code produit.

 

 

Caractéristiques générales du code à barres

Le code à barres : une technologie très performante.


Les systèmes code à barres sont couramment utilisés dans tous les domaines de la vie. Ils sont faciles à utiliser, permettent d’entrer des données beaucoup plus vite que par des méthodes manuelles et sont très fiables. Leur rapidité et fiabilité permettent d’améliorer de nombreuses opérations telles que fabrication, expéditions, réception et emballage, préparation de commandes, inventaire, gestion de dossiers….

On trouve les codes à barres dans les supermarchés, les bibliothèques, les banques de sang, les usines, les ponts de chargements. Ils sont utilisés avec des appareils de lecture de code à barres en mode manuel ou automatique.

 

Le terme de codes à barres est utilisé pour décrire un large éventail de techniques de cryptage de données lisibles par machines optiques.

Les codes à barres furent d’abord développés pour le contrôle des stocks. Des bibliothèques d’Angleterre furent les premières à les utiliser pour un suivi facile et fiable de leurs nombreux volumes.

L’utilisation dans le commerce commença en 1970 avec la lecture sur les boîtes d’épicerie. Le code UPC, ou “ Universal Product Code ”, est vite apparu sur les articles des grandes surfaces aux Etats-Unis. Á peu près en même temps, les codes à barres sont devenus habituels dans l’industrie pour l’identification des produits et pour le contrôle de la production et des stocks.

Un symbole de codes à barres est un ensemble de barres et d’espaces représentant des lettres, des chiffres et des symboles. Ceci reste vrai pour les symboles unidimensionnels ou linéaires. Avec l’arrivée de la technologie des codes bidimensionnels, il faut définir ces symboles comme des modèles graphiques scrutés optiquement et conçus pour le codage des données (voir Code 2D et DPM)

 

Il existe différentes symbologies de codes à barres, qui ont été créées au fil du temps depuis les années 1970, pour répondre à des demandes métiers. Chaque symbologie possède son propre algorithme de codage et de décodage.

  • La symbologie « code 39 » est utilisé dans l’identification de produits en interne. Elle permet de coder seulement les 26 lettres en majuscule et les 10 chiffres (de 0 à 9).
  • La symbologie « Code 128 » permet d’encoder les 128 caractères ASCII. Elle est utilisée en logistique  et de plus en plus en industrie.


Selon les industries, des formatages de données ont été standardisés par des organismes internationaux, permettant d’identifier et de reconnaitre des produits par différents tiers de la chaine de production ou de logistique.

Le code « EAN 13 » est utilisé pour l’identification unique de tous les produits destinés à la vente au consommateur. Un tiers (le fabricant) l’imprime et c’est un autre tiers (le supermarché) qui l’utilise.

Le code « EAN 128 » utilise la symbologie « Code 128 » et un formatage spécifique avec des identifiants ou balises uniques, permettant de reconnaitre des informations dans le code lui-même : numéro de série, quantité, numéro de lot, date de péremption …


La mise en place du code à barres dans une usine, dans un entrepôt ou dans une bibliothèque suscite une foule de questions et parfois, quelques craintes. Pourtant, c’est un outil de gestion et de suivi formidable qui influence votre travail et celui de vos collaborateurs au quotidien. Il élimine les erreurs de saisie et permet d’assurer efficacement la traçabilité.

CIPAM met le code à barres à portée de votre organisation et vous propose son assistance :

  • à la création du code à barres (impression)
  • à la saisie du code à barres (lecture)
  • au traitement de l’information (interface logicielle)

La lecture du code à barres peut être effectuée par des lecteurs manuels de type douchettes, pistolets ou même crayons. Mais aussi sur les comptoirs de magasin ou sur les convoyeurs en usine, elle peut être réalisée avec des postes de lecture fixes qui sont, selon les contraintes, mono-trames, multi-trames, avec reconstruction de code, omnidirectionnels...

Pour assurer des saisies d’informations sans être rattaché à un ordinateur, vous pouvez aussi utiliser des terminaux portables ou des PDA professionnels, véritables ordinateurs de poche équipés d’une “ tête de lecture ” de code à barres.

Ce principe est particulièrement apprécié pour :

  • Les inventaires,
  • les zones de stockage de très grandes surfaces,
  • la gestion de mobiliers,
  • le recollement en bibliothèque,
  • certains suivis de production,
  • la logistique.

 

 

Les données saisies sont ensuite transférées, soit en temps réel grâce à une liaison radio, soit en fin de période grâce à un puits de vidage pour être traitées par votre informatique.

N’hésitez pas à nous faire part de votre projet code à barres et nous saurons vous orienter et vous conseiller.